Repérage du massif

Repérage du massif

Mars 2016

Fusain, crayon, encre sur papier marouflé

122 x 103 cm

vues de détails & d’ensemble

Considérations techniques et épistémologiques


 

Repérage du massif (pli), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cm

 

L’art décidément comme archéologie : gratter la surface pour en faire ressortir des formes. Comme relever la texture de l’écorce en frottant à la mine un papier appliqué sur l’écorce. Le fusain révèle le grain particulier du support, tandis que la gomme permet de faire apparaître en négatif la ligne d’un ruisseau, en faisant éclore, de la grisaille, la forme naturelle (voir vue d’ensemble). Faire ressortir les lignes structurelles de l’image. La carte topographique sert de trame. La création artistique va consister en une interrogation du réel, tel qu’il nous est présenté en cartographie, dans toute sa nudité mathématique.

Commentaire artistique de la trame naturelle:

-recherche des points fondamentaux

-augmentation du contraste

-codage par symboles

 

Repérage du massif (spray), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cm

 

Repérage du massif (Écot), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cmRepérage du massif (ronce), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cmRepérage du massif (église), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cmRepérage du massif (Méan Martin), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cmRepérage du massif (phare), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cm

 

Variations autour du réel : la marque de la main opérante

  • Plissures de la carte = plissures de l’espace-temps, plis dans la 2-dimension. Le fusain pour mettre en valeur ce contraste.
  • Repérage linguistique : hiérarchiser les lieux pour déterminer un certain système. Construire une situation d’énonciation dans la construction iconique de lieux emblématiques.
  • Codage symbolique : donner à voir le point de vue d’un observateur humain qui retranscrit le réel par un signe. Balbutiements de l’histoire de l’écriture. Mettre le tableau à l’envers, cela nous permet de renverser les signes linguistiques pour les rendre étrangers. Donner de la matérialité au signe linguistique en lui ôtant sa familiarité.

 

Repérage du massif (signe), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cm

Repérage du massif, Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cm

Repérage du massif (signature), Mars 2016, Fusain, crayon, encre sur papier, 122 x 103 cm

 

Signature 2