Premier quart retourné

Premier quart retourné

avril 2016

crayon, encre et café sur papier

24 x 32 cm


Premier quart retourné, avril 2016, crayon, encre et café sur papier, 24 x 32 cm

-Lignes retorses: la croissance dans l’espace est dictée par la recherche de nutriments. La forme est dictée par l’appétence de l’être. La forme obéit à la Loi Naturelle.
-Symétrie: c’est un code naturel inscrit dans la forme. Le travail du créateur sera de faire remonter à la surface la matrice génétique de l’existant.
-carré noir: le dessin est composé de quatre quarts numérotés. On constate que dans le sens de lecture de l’alphabet latin, les quarts sont numérotés dans l’ordre 4, 3, puis 2 dans le quart inférieur droit. Le n°1 doit nécessairement être dans le quart supérieur gauche.
Première déduction: la numérotation propose une lecture en croix de l’image, comme un système fermé, non linéaire. Dans cette perspective, l’image offre une vision systémique du sujet: il faut déduire de ce dessin des principes théoriques, pas la présentation d’une simple occurrence du sujet.
Deuxième déduction: le quart supérieur gauche est caché, or dans un sens de lecture classique en occident, le quart supérieure gauche est lu en premier (d’où d’ailleurs le titre de l’œuvre); premier dans le sens de lecture, et ainsi dans un sens symbolique de chronologie. On peut ainsi lire ici une occultation du quart antérieur, comme si la première partie, chronologiquement parlant, restait manquante. Les origines historiques de la figure, sa généalogie, restent cachées au regardeur.
Le titre nous renseigne davantage sur cette occultation: la partie cachée n’est pas exactement manquante, elle est cachée… sciemment pourrait-on dire, puisqu’elle est « retournée ». Avec le titre, on visualise une main agissante, qui d’un geste a retourné le premier quart pour ne nous offrir au regard que son revers, entièrement noir et impénétrable.

Signature 2