Le moulin commence à faire un bruit bizarre

Le moulin commence à faire un bruit bizarre

Le moulin commence à faire un bruit bizarre

novembre 2014

Huile sur panneau bois

81×72 cm

Le tableau a pris son origine dans la recherche d’une énergie de répulsion par rapport à un massif en expansion. Le centre du tableau devait constituer une masse noire qui pousserait progressivement les objets figurés sur le tableau, comme contre une bulle qui gonfle. L’idée d’une bulle qui gonfle en absorbant progressivement la matière devait donner un bon rendu dans le coin d’une pièce : avec le coin de la pièce comme centre de la bulle. La bulle devait renverser la table.

Mais à l’encontre de cette première ébauche, j’ai préféré mettre la table et la bulle en confrontation. Les emmener à se faire face, pour susciter une tension entre deux mouvements contraires. La bulle en expansion a alors pris de la hauteur le long d’un axe vertical, et la table s’est présentée comme un promontoire rocheux, fier, et en saillie dans le fond noir. Afin de rendre cette confrontation plus violente, il me semblait judicieux d’opposer également les lignes de fuite : d’une part la table, bancale mais dans un mouvement vers l’avant, d’autre part ce qui devient un massif en expansion, noir et rayonnant de noirceur. Le rayonnement sur lequel a abouti le mouvement semble donner une double dimension au mouvement : soit l’expansion et le rayonnement auxquels je fais référence, soit une aspiration digne d’un vortex. Le massif en expansion devient ainsi plus imposant.

Le moulin, cœur de l’ouvrage, permet d’orienter le tableau et de centrer le regard autour d’une figure.

Signature 2